© 2018 Nicolas Pagès

« A ce corps qui m’a fait souffrir » est une travail photographique réalisé sur une seule séance photo, en janvier 2014.

Cécile, la jeune femme photographiée, m’avait contacté pour me proposer son projet qu’elle estimait « trash » et très personnel/intime. Elle souhaitait garder une trace visuelle de son « futur ancien » corps qui l’avait tant fait souffrir depuis son plus jeune âge.

En effet, Cécile était une personne en surpoids. Ce corps lui faisait subir des maux physiques, psychologiques et sociaux plutôt difficiles à vivre au quotidien. Après avoir essayé plusieurs solutions sans succès pour perdre du poids, c’est en 2013, que son corps a perdu plus ou moins 40 kg "grâce ou à cause" d’une dépression. Dans la continuité, Cécile a décidé de subir, en premier lieu,  une abdominoplastie, opération réparatrice afin de retirer l’excédent de peau sur son ventre laissé par cette perte de poids importante et rapide. Dans son esprit, cette opération serait le début de sa nouvelle vie dans une sorte de « nouveau » corps.

Deux jours avant l’opération, nous avons réalisé cette séance. Sa volonté était de maltraiter ce « futur ancien » corps, une sorte de vengeance par rapport à ce que ce dernier lui avait fait subir une grande partie de sa vie. C’était en quelque sorte une séance photothérapie, manière pour elle de faire le deuil de ce corps-là. 

Ce travail photographique a reçu de nombreux retours bienveillants et des témoignages de personnes ayant vécues cela.

Son impact a été très positif pour Cécile.

(Pour exposition : série de 12 images, format carré)